10/11/2006

10 ANS DE SOUNDSTATION !

cover cd, 10 en gare !, soundstation la compile, photo dominique houcmant, goldo graphisme

... Novembre 1996, les premières notes résonnent dans les couloirs de l’ancienne gare désaffectée de Jonfosse. Le studio d’enregistrement n’est pas encore terminé. Nous mixons avec Grumph, «l’ingénieux du son», le premier quatre titres de Zop Hopop dans les bureaux.«Welcome», enregistré dans les greniers de «l’Escalier» de Huy, introduit le label «soundstation» dans un paysage musical où l’on rencontre alors peu de formations de la région. Ces premiers pas font tout de suite l’objet de quelques lignes encourageantes dans la revue française, «les inrockuptibles» et le label est ainsi mis sur des rails. Dans le sillage de Zop hopop, dont Soundstation sortira encore trois albums, de jeunes musiciens trépignent.

Pendant qu’Hippodrome, «l’éternel petit groupe» de Jeronimo s’attelle à la réalisation d’un album de pop mélodique, la salle des pas perdus de la rue Jonfosse est alors investie par un Sérésien de 19 ans qui répond au doux nom de Miam Monster Miam. Le studio connaît alors ses moments les plus incongrus, et voit se croiser ninjas, fantômes et nains de jardins dans un joyeux bordel orchestré par un gamin qui donne libre cours à tous ses fantasmes. Après ces débuts tonitruants, le jeune homme évolue et adopte, au fil de ses quatre albums, un style et une écriture plutôt sombres et classieux.

Entre-temps, débarque Redboy, un ticket pour l’«Americana» en main. Le premier album de My Little Cheap Dictaphone est à peine terminé que c’est déjà l’aventure Hollywood Porn Stars qui entre en gare de Liège. Les premiers enregistrements de ces fougueux combos y prendront un départ remarqué et les mèneront vers des aiguillages prometteurs.

En marge de ces productions plutôt rock’n roll, Soundstation accueille aussi des formations plus atypiques.Présents depuis 1997, les membres d’Adrian Bouldt distillent sur leur deux albums une pop ciselée et éthérée, servant les textes de Delphine Bouhy, une chanteuse à la voix remarquable. On retrouve celle-ci, ainsi que Françoiz Breut et Sacha Toorop de Zop Hopop, sur l’album le plus surprenant du catalogue Soundstation. Il est l’œuvre de José Parrondo, auteur de bandes dessinées et illustrateur dont l’univers faussement naïf trouve ici un autre moyen d’expression. Avec Superlux, la musique électronique, jusqu’alors confinée à la salle de concerts de la «gare du son», s’invite dans le studio. Un premier album prometteur familiarise le label à la grande vitesse et un second opus en préparation amène, telle la construction de la nouvelle gare Calatrava, son lot d’espérances.Enfin, les esthètes de Tout est Joli/All is pretty rejoignent, dix ans après la sortie de leur premier album, les rangs de Soundstation. Leurs ritournelles dégagent un parfum enivrant d’intemporalité et rappellent qu’aux chiffres il est parfois bon de préférer les lettres...

Novembre 2006, tous les protagonistes du voyage entrepris depuis dix ans se retrouvent sur une compilation rétrospective. André Klenes, ami du label de longue date, les y rejoint avec une « soundstation march » composée pour l’occasion. C’est ce fabuleux contrebassiste que l’on retrouve également aux côtés de Michel Debrulle et Emmanuel Louis dans la relecture du «Who’ll pay reperation for my soul?» de Gil Scott-Heron. Ce sont les voix de Thierry Devillers, Sacha Toorop, Lara Persain, Delphine Bouhy et Elena Chane-Alune qui se sont élevées pour donner à ce brûlot du poète contestataire américain tout le sens qu’il pouvait prendre dans le cadre d’un label indépendant qui lutte, à sa manière, contre le formatage et l’uniformisation des goûts. ...

Fabrice Lamproye [le chef de Gare]


... The Pas Perdus ... Who’ll pay reparation on my soul ? [Gil Scott Heron] ...

Commentaires

merci Fabrice, merci Cookie, merci Denis , merci Ingissi, merci Fredo, merci Olivia, merci Grumph, merci Sacha S, merci Benjamin , merci Sacha T, merci, merci Christophe, merci Gabriel, merci à tous ceux qui ont donné vie et âme à cet endroit...

Écrit par : jerome | 12/11/2006

Reprise de scot heron C'est un massacre.

Écrit par : Eddy Haquet | 29/10/2007

Les commentaires sont fermés.