03/06/2006

TOUT EST JOLI: Laisser le temps au temps...

A l’écoute de Ritournelles, le deuxième album de TOUT EST JOLI / ALL IS PRETTY, on se dit que le temps n’a pas d’emprise sur Thierry Devillers et Michel Debrulle.
Dix ans après un premier opus de haute facture et de nombreux projets musicaux, ces deux artistes protéiformes se sont entourés de jeunes musiciens talentueux pour donner corps à un disque riche et déambulatoire. L’art des Liégeois serpente entre musique et littérature, entre le français et l’anglais ; il envoûte tout autant qu’il déroute. Politiques, philosophiques, les textes teintés d’ironie de Thierry Devillers interpellent et rappellent tour à tour l’écriture de Dylan, de Cohen, de Randy Newman voire de Jacques Higelin.
Difficile de trouver là matière à sonneries pour gsm, mais les longues plages comme 9.4.5, He is (who he is), The babel mind of Lulu love life, sur lesquelles s’étendent ces musiciens exceptionnels, représentent pour nous un tout autre Eldorado.

« C’est comme si les étoiles se mettaient à chanter un petit air de cloche de vache, un petit air de berger, ou à l’inverse, c’est les clochettes de vache qui sont tout d’un coup élevées à l’état de bruit céleste ou de bruit infernal ».
(Définition de la « ritournelle », Gilles Deleuze, Abécédaire.)

14:56 Écrit par le Chef de Gare | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.