04/04/2006

HOWE GELB, AVEC LES ANGES...

Même s'il a trouvé avec le "Praise Gospel Choir" un canalisateur efficace à son indéfectible bordel, Howe Gelb reste Howe Gelb.
Annoncé comme étant son meilleur album à ce jour, "s'no angel" apporte effectivement une pierre de plus à l'autel devant lequel nous nous prosternons encore et toujours. Cependant, n'attendez pas un changement radical dans la démarche de l'indécrottable citoyen de TUCSON, ARIZONA, la route est un peu plus balisée, mais toujours aussi poussiéreuse.
Néanmoins, il faut reconnaître, qu'avec une dizaine de voix africaines aux fesses, le cowboy punk se permet moins d'écarts. Subsistent bien quelques queues de morceaux volontairement bancales, des parodies de refrains AC/DCiens, mais de manière générale, on est proche du sacré, de l'austérité d'un Lou Reed, et de la plénitude.
En vérité je vous le dis: Howe Gelb est grand, de plus en plus grand!

21:42 Écrit par le Chef de Gare dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : howe gelb |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.