18/10/2005

Tell me why I don't like mondays...

Lundi soir à l'Escalier, devant une assemblée clairsemée, Jeffrey Lewis donnait une fois de plus un excellent concert. Humour, décontraction et pétage de plombs ont ravi les quelques fidèles réunis pour l'occasion. Assistant à ce qui ressemble, on le craint, aux derniers vestiges d'une programmation de concerts "lo-fi", ces courageux allaient être récompensés par une autre prestation de qualité, celle des Bikini Atoll.
Evoluant dans un registre plutôt "post rock", ces Anglais menés par un chanteur à la voix caverneuse, alternèrent climats lancinants et envolées héroïques. Les Tindersticks et Swell n'étaient pas bien loin.
C'étail lundi soir à l'Escalier.

jeffrey lewis à l'escalier, liège©clik&clak

12:39 Écrit par le Chef de Gare | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

... ????? .... ... comment ça "derniers vestiges" ... ? :o(

Écrit par : goldo | 18/10/2005

Derniers vestiges... Au-delà du manque d'audience pour ces concerts qui nous sont si chers (St-Thomas, Jeffrey Lewis, et, je le crains, Red), c'est l'absence de jeunes (j'entends par là, "de moins de trente ans")qui me fait craindre la disparition de ce genre d'artistes. Pas d'équivoque sur mes intentions cependant, ils seront toujours les bienvenus à Liège!

Écrit par : le chef de gare | 18/10/2005

... ... vivement un programme d'éducation (musicale) à la jeunesse ... :o)

Écrit par : goldo | 21/10/2005

... manque d'éducation ... (???) ce soir là, le carlo levi était quasi complet pour supporter Some Tweetlove et des dj's un peu beaucoup cinglés ...

Écrit par : dean | 24/10/2005

Les commentaires sont fermés.