22/09/2005

UNE AUTRE AMERIQUE...

Ces dernières années, le continent américain ne m’a jamais semblé aussi lointain. Cependant, malgré une surabondance de raisons de détourner la tête, mes oreilles sont restées invariablement tournées vers les musiques d’Outre Atlantique. Choix de conduite, mes pavillons sont scotchés aux sons des sillons du grand Ouest, plutôt qu’aux plaques de la perfide Albion, au blues des bouseux plutôt qu’au blouson des boutonneux...Il n’est pas étonnant, dès lors, que la programmation concerts de Soundstation fasse la part belle à cette forme de contre-culture que l’on a étiquetée « americana ». Mais, une précision s’impose : on peut ranger dans cette catégorie des artistes de nationalités multiples, qui n’ont des Etats-Unis qu’une idée aussi chimérique que vous et moi, loin de ce que l’on ose encore appeler le rêve américain. Ainsi, le lillois Red, le novégien Saint-Thomas, les franco-suédois d’Herman Düne, dont les beaux albums nous plongent dans ces territoires découverts grâce à Neil Young, Johnny Cash, Bob Dylan, et, plus récemment, Bonnie « Prince » Billy, poseront leurs souliers crottés sur les planches de l’Escalier et de Soundstation dans les prochaines semaines. A côté de ces concerts qui sentent bon la ruralité et les grands espaces, on retrouvera une certaine « urbanité » avec les new-yorkais d’Elysian Fields, en novembre, et, plus proche de nous, avec leurs concitoyens, Jeffrey Lewis et Kimya Dawson. Ces amis d’Adam Green sont des habitués de la maison. C’est en effet le troisième passage à Liège pour Jeffrey Lewis, son carnet à dessins, ses cheveux en pétard, son punk encore vert, et son vieux chewing gum collé sur la guitare, et la deuxième occasion de découvrir le nouveau déguisement de l’ex « Moldy Peaches »...

 

11:27 Écrit par le Chef de Gare | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.